Crédit immobilier : une hausse croissante des taux

dans Conseils pour les acquéreurs

 

Une révolution des mœurs post confinements

 

L’élévation des prix de l’immobilier s’ajoute à l’augmentation des taux d'usure pratiqués par la banque depuis plusieurs mois. Le premier semestre 2022 a vu une évolution aussi bien pour les maisons que pour les appartements. Le nombre de transactions immobilières en France ayant augmenté depuis la sortie de confinement, il est logique que les montants à investir pour réaliser l’acquisition d’un bien soient également en évolution croissante. Les Français ont été nombreux à revoir leur mode de vie et à désirer davantage d’espace, voire de passer d’un appartement à une maison.

 

Le nombre de prets immobiliers en augmentation

 

Le nombre de contrats a augmenté de 21 % sur la période de janvier à juin 2022. Les encours de credits immobiliers ont augmenté au sein de toutes les banques durant le premier semestre 2022 :

  • Crédit agricole : + 5.9 % soit un total de 372,8 milliards d’euros
  • LCL : + 9.2 % soit un total de 96 milliards d’euros
  • Crédit Mutuel : + 9.5 % soit un total de 248 milliards d’euros
  • La Banque Postale : + 5.5 % soit un total de 65.7 milliards d’euros

Selon BFM TV, le second semestre 2022 devrait voir un tassement de la flambée des tarifs dans le secteur immobilier. Cette baisse s’explique notamment par une diminution croissante des achats et l’évolution constante des interets bancaires.

 

Une évolution de prix non uniforme sur le territoire

 

 

Les prix de l’immobilier ne suivent pas la même tendance en fonction des régions sur le premier semestre 2022. À Marseille, la tendance est à une augmentation de 6 % tandis qu’à Paris, nous assistons à une baisse de 2 %. A contrario, les départements d’Île-de-France enregistrent des augmentations plus ou moins importantes.

 

 

Une variation des taux immobiliers en fonction de la duree des credits

 

Les potentiels acheteurs doivent savoir que le coût de leur crédit évolue en fonction de la duree pendant laquelle le remboursement est prévu. Selon Boursorama, filiale néobanque de la Société Générale, nous observions les taux moyens suivants en juin 2022 :

  • 1.36 % pour 15 ans
  • 1.49 % pour 20 ans
  • 1.59 % pour 25 ans

  

Le coût du credit est donc réellement indexé sur la durée de remboursement prévue dans le contrat de pret immobilier. L’étalement des durées de remboursement permet d’élargir l’accès aux offres de crédits. Quant au taux d’endettement, il a été porté par le Gouvernement en 2021 à 35 % au lieu de 33 % afin de permettre à davantage de ménages de réaliser des emprunts pour se loger.

 

Réaliser un emprunt est-il toujours possible ?

 

Ce n’est pas parce que les interets grimpent que les banques ne souhaitent plus accorder de credits aux Français. Bien au contraire, elles demeurent enclines à aider les futurs acquéreurs dans leurs projets de maisons ou d’appartements de rêve.

 

Même si l’augmentation des taux d’usure impacte les ménages souhaitant concrétiser leur projet immobilier, il s’avère qu’ils sont encore assez bas par rapport à l’inflation. En fonction des banques sollicitées, il est encore possible de trouver des offres avantageuses, à condition de disposer d’un solide profil emprunteur et de souscrire à une bonne assurance.

 

Les perspectives pour le second semestre 2022

 

La France et le monde en général sont frappés par des vagues d’incertitude. La guerre entre l’Ukraine et la Russie, les tensions croissantes autour de Taïwan ainsi que la courbe galopante de l’inflation sont autant de facteurs qui rendent le contexte économique incertain. Cela a nécessairement un impact sur le coût des crédits. Selon le Gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, les taux d’usure pourraient atteindre 3 % à la fin de l’année.

Il serait tentant de céder au catastrophisme suite au bilan que nous venons de dresser à propos des interets bancaires en augmentation. Il convient néanmoins de relativiser. Au premier trimestre 2012, le taux moyen était de 3.92 % contre une valeur moyenne de 1.68 % en juillet 2022. Au vu du contexte, c’est incontestablement le meilleur moment pour les emprunteurs afin de réaliser leur projet immobilier.